15 Décembre 2010

L’ambition spatiale française, une priorité du Chef de l'Etat

Le Président de la République s'est rendu le mardi 14 décembre dans l'Eure pour un déplacement consacré à l'avenir de la filière spatiale française.
Crédits : Présidence de la République - P. Segrette

A cette occasion, Nicolas Sarkozy a visité les locaux du motoriste Snecma (groupe Safran, qui fabrique notamment le moteur Vulcain d’Ariane 5) puis participé à une table-ronde réunissant l'ensemble des acteurs du secteur spatial : institutionnels, industriels et scientifiques.

Il a réaffirmé le caractère stratégique de ce secteur pour la France et l'Europe, aussi bien pour leur souveraineté que pour la croissance et l'emploi.

Le Président a plus particulièrement abordé le domaine des lanceurs, "pierre angulaire" de la politique spatiale française puisqu'il permet un accès autonome à l'espace, à laquelle la France et l'Europe sont particulièrement attachés.

Nicolas Sarkozy a notamment confirmé le soutien de la France au programme de rénovation à mi-vie du lanceur Ariane 5 (A5ME), ainsi que le lancement des premiers travaux relatifs au lanceur de nouvelle génération, successeur d’Ariane 5.

A l'issue de la table-ronde, le Président de la République a signé avec Yannick d'Escatha, Président du CNES, Valérie Pécresse, la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Eric Besson, Ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique et René Ricol, Commissaire général à l'Investissement, un protocole d'accord allouant une enveloppe de 82,5 millions d’Euros à la réalisation des travaux préparatoires liés au lanceur de nouvelle génération, dans le cadre du plan d’investissements d’avenir de l’Etat. Ces travaux seront conduits sous la maitrise d’ouvrage du CNES, et confiés aux industriels du secteur spatial.

Pour en savoir plus à ce sujet :